Entreprises, bien vous protéger, 1ère partie

Mon fils adore le baseball. Il nous arrive souvent d’aller au parc pour y frapper quelques balles. Mais au lieu de frapper en direction du champ, nous le faisons vers le marbre. Puisque nous ne sommes que tous les 2, cela nous évite, après chaque coup frappé, de devoir courir la balle puisqu’elle est arrêtée par le grillage.

À notre dernière sortie, après qu’elle fut frappée solidement, la balle s’est logée dans la clôture. Comme une mouche dans une toile d’araignée. Je ne comprends pas comment elle s’est prise ainsi, mais la voyant, mon fils s’est exclamé : « Imagine si elle était passée au travers! » Je lui répondu que ça ne pouvait pas arriver.

Mais il a redoublé d’ardeur. Je lui ai répété que la balle ne traverserait pas, que c’était impossible. Et comme les enfants le font souvent, il m’a remis au nez une phrase que je lui avais dis dans le passé. Et ça m’a amené à vous parler de …

La responsabilité civile des entreprises.

Beaucoup d’entreprises nous contactent à priori pour faire assurer du matériel. Un véhicule, des outils, un immeuble. Ils veulent protéger leurs acquis contre le feu, le vol par exemple, imaginant le pire scénario comme étant la perte totale de tous ces biens.

Pourtant, dès qu’une entreprise commence ses opérations, elle s’expose à un risque bien plus grand :Celui d’une poursuite en responsabilité civile pour avoir causé des dommages à autrui.

Recevoir une mise en demeure n’est agréable pour personne. Même si le montant est petit, nous sommes bouleversés et remettons en question nos agissements et notre travail. Imaginez si le montant est de l’ordre des 100 000 $ Cela pourrait mettre en péril votre entreprise si vous n’avez pas d’assurance.

2 types de poursuites

On pourrait regrouper en 2 catégories les types de poursuites reçues. Les réelles et les loufoques.

Comme entreprise sérieuse, vous entreprenez certainement toutes vos activités avec professionnalisme. Vous voulez que le client soit heureux et qu’il parle en bien de vous. Mais les malchances arrivent et sont souvent imprévisibles. Un tuyau accroché lors de travaux; un outil ou un objet qui blesse une tierce personne. Dans ces moments, vous savez que votre client vous fera parvenir une facture. Il s’agit d’une mise en demeure fondée, réelle.

Mais il peut arriver que l’on vous tienne responsable de dommages alors que vous n’y êtes pour rien. Vous changez quelques bardeaux sur un toit et 1 mois plus tard la cheminée de briques s’effondre. Vous recevez une mise en demeure. Pourquoi? Vous étiez là-haut. Tout simplement.

Dans les 2 cas de poursuites, fondées ou non, des frais devront être déboursés.

Avec une assurance de responsabilité civile des entreprises, dès que vous recevez une mise en demeure, votre assureur prendra votre dossier en main : Il vous représentera, vous défendra et surtout paiera les frais de votre défense, y compris ceux des experts, des analyses etc. Finalement, si vous être reconnu comme étant responsable des dommages, l’assureur indemnisera le plaignant.

Se battre, et payer des milliers de dollars en frais de défense, pour prouver que vous n’avez rien à vous reprocher peut non seulement hypothéquer sérieusement le budget de votre compagnie mais également votre santé.

Et si vous croyez qu’une poursuite contre votre entreprise est impossible, voici ce que j’avais dis un jour à mon fils et qu’il m’a rappelé: « C’est peut-être impossible aujourd’hui, mais ce n’est pas inimaginable. Et si c’est imaginable, ça risque de devenir possible demain. »